Des courants, des bouées et des enfants

Image du mois - août 2001

Dérive de la bouée "Euphémos", larguée par Marc Thiercelin lors du Vendée Globe 2000-2001 dans la zone Antarctique, superposée aux anomalies de hauteur de mer déduites de Topex/Poséidon et ERS-2. Les flèches représentent les vitesses des courants géostrophiques . (Credits Cnes).

Des bouées, lâchées en plein océan, dérivent sous l'influence de plusieurs facteurs : météo, marées, ... mais aussi circulation océanique, que ce soient les grands courants, ou les tourbillons, plus locaux. En comparant le trajet de la bouée avec des cartes altimétriques, on peut voir si les courants ont été déterminants pour ses déplacements.
Le Cnes, en collaboration avec l'IUFM (Institut universitaire de formation des maîtres) a mis en place un projet à destination des scolaires (primaire et secondaire), Argonautica. En 2000-2001, des bouées ont été larguées par des skippers du Vendée Globe (tour du monde à la voile en solitaire). Suivies par le système Argos, les trajectoires de ces bouées ont été comparés par les élèves à des cartes de vents, d'anomalies de hauteur de mer, de pression, de courant géostrophique associé, de topographie dynamique...

Voir aussi :

Quelques sites sur ce thème :