Les tortues Luth jouent du tourbillon

L'image du mois - juillet 2004

La tortue luth est une espèce menacée. Son étude devrait permettre d'aider à sa protection, en particulier en définissant les zones où elle est le plus susceptible d'être en contact avec les flottes de pêche, l'une des menaces principales sur sa survie.
Le suivi par Argos de quelques tortues depuis la plage où elles pondent en Guyane et au Surinam permet de se faire une idée des trajets effectués. En superposant ce trajet aux hauteurs de mer issues de l'altimétrie, on peut essayer de déduire les "raisons" des tours et détours effectués par ces animaux, en particulier les liens éventuels avec la circulation océanique. Il semble en particulier qu'elles affectionnent la bordure des tourbillons chauds où leurs proies principales, des méduses, s'accumulent sous l'effet des courants.

Le trajet d'une tortue Luth, superposée aux cartes de topographie dynamique absolue (MADT) montre que, après avoir "foncé" droit au nord en quittant sa plage de ponte guyanaise, l'animal s'attarde dans les zones de front entre le Gulf Stream et le courant du Labrador, zones a priori plus riches en nutriments. On la voit en particulier, le 13 septembre 2000 (image ci-dessus), en train de nager à la lisière des tourbillons. (cliquer sur l'image pour voir l'animation, 1.2 Mo, ou une version plus haute résolution, 3,9 Mo).
(Crédits CLS/CEPE/CNRS).

Tortue Luth équipée d'une balise Argos. Photo J.Y. Georges, CEPE/CNRS.

Voir aussi :

Quelques sites sur ce thème :

Référence

  • Ferraroli S, Georges JY, Gaspar P, Le Maho Y, 2004: Where leatherback turtles meet fisheries. Nature 429: 521-522