Combinaison de données altimétriques : la preuve par d'autres mesures

Image du mois - janvier 2006

Cartes de température de surface (à gauche, en dixièmes de °C) et de topographie dynamique absolue multi-mission (à droite, en cm). Les courants et tourbillons se retrouvent sur les deux sources de données, aux mêmes endroits. (Credits MFS/CLS)

L'apport de la combinaison de plusieurs satellites altimétriques entre eux peut être mesuré par des moyens qui ne font intervenir que la mesure altimétrique elle-même. On peut aussi le démontrer à l'aide d'une comparaison avec d'autres types de mesures, indépendantes, comme la température de surface, ou des mesures in situ.
La combinaison de données de plusieurs satellites apporte des informations sur les petites structures océaniques (comme les tourbillons), ce qui est essentiel pour un grand nombre des applications de l'altimétrie aujourd'hui.

Trajectoire d'une bouée (trait blanc, du 14 au 28 mai 2003 dans le sens A vers B) et topographie dynamique absolue dans le Gulf Stream le 21 mai 2003, à gauche avec "seulement" deux satellites, à droite avec les données combinées de quatre satellites. La carte de gauche "colle" mieux au tourbillon observé par la bouée dérivante (Credits CLS)

 

Voir aussi :

Références :

  • Pascual, A., M-I Pujol, G. Larnicol, P-Y Le Traon, M-H Rio, 2005: Mesoscale Mapping Capabilities of Multisatellite Altimeter Missions: First Results with Real Data in the Mediterranean Sea. J. Mar. Sys. (in press)
  • Pascual, A., Y. Faugère, G. Larnicol, P-Y Le Traon, 2006: Improved description of the ocean mesoscale variability by combining four satellite altimeters. Geophys. Res. Lett., 33, L02611, doi:10.1029/2005GL024633