El Niño au rendez-vous de Noël

Image du mois - janvier 2007

Quatre étapes dans le développement d'El Niño (cartes d'anomalies de hauteur de mer, mi-avril, début juin, début septembre et début décembre 2006), avec des arrivées successives de masses d'eau sur les côtes d'Amérique du Sud, au niveau de l'équateur. (Credits Aviso)

 

Cette année, El Niño, conformément à son nom (El Niño, c'est à dire l'enfant (Jésus) en espagnol) s'est montré à Noël. Cependant, si El Niño se manifeste avec le plus de force vers la fin décembre sur les côtes du Pérou, il est en gestation et montre des signes plusieurs mois avant. Depuis le début avril 2006, plusieurs arrivées d'eaux chaudes (surélévations de la hauteur de mer) venues de l'Ouest du Pacifique se sont succédé près des côtes d'Amérique du Sud, la plus importante étant en cours fin décembre 2006 - début janvier 2007. Ces variations des masses d'eaux chaudes dans le Pacifique ont des effets sur l'atmosphère, et donc sur la météo, un peu partout sur Terre -- mais plus fortement sur les rives du Pacifique.

Une autre façon de voir la succession d'arrivée des surélévations de la hauteur de mer près des côtes d'Amérique du Sud : les quatre épisodes mentionnés ci-dessus se retrouvent dans ce diagramme longitude-temps à l'équateur, sous forme de "droites" parallèles  (Credits Aviso)

 

Même si le El Niño en cours est plutôt faible, des effets peuvent se faire sentir. Il se peut en particulier qu'il ait un rôle dans la sécheresse sévissant actuellement en Australie.
L'altimétrie fait partie des moyens d'observation et de surveillance de tels phénomènes, grâce auxquels on peut mieux les connaître, et les prévoir.

Voir aussi :

Quelques sites sur ce thème :