Les tourbillons de la mer Noire

Image du mois - mars 2008

 

Anomalies de hauteur de mer (SLA) en mer Noire entre le 20 août et le 24 septembre 2003 (une carte par semaine; de gauche à droite et de haut en bas). On observe des tourbillons connus de la circulation en mer Noire (voir la carte ci-dessous) (Crédits CLS/Ecoop)

 

La mer Noire a vu passer bien des navires depuis l'Argo embarquant Jason et les Argonautes, partis à la recherche de la toison d'or en Colchide (aux environs de l'actuelle Géorgie). Notamment la flotte française pendant la guerre de Crimée, dont quarante et un navires coulent lors d'une tempête en 1854. Cette tempête ayant été remarquée durant sa traversée de l'Europe, l'importance d'un réseau de stations d'observation météorologique s'impose, et sera à l'origine de la météorologie en France.
C'est un vecteur d'échange entre les riverains. C'est aussi une mer très particulière, peu salée et fortement stratifiée, à tel point qu'eaux de surface et eaux profondes ne se mélangent pas, ce qui fait que ces dernières sont dépourvues d'oxygène.Les problèmes de pollution y sont critiques, ce d'autant plus que la mer est pratiquement fermée, avec un apport d'eau très important par les fleuves, en particulier le Danube.

L'altimétrie permet d'observer les variations de la mer Noire, ce qui est souvent difficile avec d'autres techniques spatiales, qui sont bloquées par la couverture nuageuse. Les particularités de cette mer nécessitent cependant des ajustements par rapport à des traitements faits pour les océans, ajustements proches de ceux qui sont nécessaires pour les applications côtières.

 

Circulation en mer Noire (les tourbillons classiques sont indiqués et nommés). (Crédits Credits Marine Hydrophysical Institute NAS Ukraine)

 

Voir aussi :

Quelques sites sur ce thème :