A la recherche d'un navire naufragé

Image du mois - août 2010

Carte de température et courants de subsurface (5 m) issus du modèle Bluelink pour le 30 novembre (à gauche)  et le 11 décembre 2009 (à droite). La localisation du Centaur est indiqué par le cercle rose, celle où l'ont a trouvé des survivants par la croix rouge. On suppose que la situation, le 14 mai 1943 était plus proche du 11 décembre 2009 que de la situation plus classique du 30 novembre.
Voir aussi lanimation (1.2 Mo) (Crédits CSIRO)

 

Courants autour de l'Australie (Crédits CSIRO)

Le navire hôpital australien Centaur a été coulé lors de la Seconde guerre mondiale, au large de Brisbane dans l'état australien du Queensland (nord-est de l'Australie). Cependant, l'endroit où l'épave se trouvait n'était pas connue avec certitude, en particulier parce que la position donnée par les survivants et l'endroit où ceux-ci ont été trouvés semblaient en contradiction avec les courants dominants sur cette zone (ils ont été retrouvé plus au nord que leur estimation de cette position, alors que le courant va vers le sud). Cependant, en regardant des données issues d'un modèle d'océan (du projet australien Bluelink), on a prouvé que le courant pouvait effectivement s'inverser de temps à autre sur la zone. Deux traces altimétriques  (des satellites Jason-1 et Jason-2) fournissent des mesures à proximité immédiate de cette position, mesures assimilées dans le modèle ; ceci augmente la confiance accordée au modèle, et donc à la thèse du courant qui s'inverse. La recherche a finalement été menée là où les survivants avaient indiqué que le Centaur avait coulé ; l'épave y a bel et bien été trouvée.

L'altimétrie et l'océanographie opérationnelle en général peuvent être utilisées pour résoudre des cas passés. Mais ils sont aussi utilisables -- et utilisés -- pour des sauvetages en mer d'aujourd'hui.

Voir aussi :

Autres sites sur ce thème :