Crues et basses eaux sur le bassin de l'Amazone

Image du mois - avril 2010

Mesures du niveau de l'Amazone à Manaus (Brésil), par marégraphe (courbe verte), et par altimétrie (Topex/Poséidon et Jason-2, sur la trace n°63, respectivement points bleus et points rouges). Photographies du même endroit (à noter la règle noire du marégraphe, et le limnographe blanc sur toutes ces photos), prises durant la crue 2008 et 2009 (en haut, cette dernière étant particulièrement forte), et la saison sèche 2008 (à droite) (Crédits J. Santos da Silva (IRD/Universidade Federal do Rio de Janeiro), photos par D. Medeiros Moreira (CPRM, Brazil))

 

Les satellites altimétriques ont été tout d'abord conçus pour les océans. Mais ils prennent de fait des mesures sur toute la surface de la Terre, qu'elle soit couverte par de l'eau, des sols ou de la glace. D'où l'idée, testée avec Topex/Poséidon, d'utiliser les données altimétriques pour mesurer les niveaux de lacs, et mêmes de fleuves. Le plus grands d'entre eux, l'Amazone, a bien sûr été parmi les premiers cobayes, et ce d'autant plus qu'il connait d'impressionnantes variations -- jusqu'à 12 m -- entre les saisons. Cette très forte amplitude est d'ailleurs l'un des problèmes de la mesure in situ dans le bassin de l'Amazone, puisqu'elle demande l'installation d'une série de marégraphes perpendiculaires au lit du fleuve pour pouvoir être suivie.

Un projet du Cnes  pour traiter les données altimétriques pour les applications côtières et hydrologiques (projet Pistach) fournit ainsi désormais des données sur la région, donnant accès aux hauteurs sous la trace de Jason-2 tous les dix jours. Les données sont disponibles via le site Aviso (cf  Produits expérimentaux pour le côtier et l'hydrologie). Les variations les plus récentes de l'Amazone, y compris durant la crue exceptionnelle de 2009 peuvent ainsi être suivies en temps quasi-réel.

Voir aussi :

Autres sites sur ce thème :

  • Hydroweb (Legos/CNRS)
  • projet Hybam (Geodynamical, hydrological and biogeochemical control of erosion/alteration and material transport in the Amazon basin)

Références :