Dans les tourbillons d'Alaska

Image du mois - mars 2010

Anomalies de hauteur de mer (contour +10 cm) sur l'année 2007 pour deux tourbillons du golfe d'Alaska (un issu de la zone de Kenai, à gauche, l'autre, à droite, de la zone de Sitka), avec les contours de début et de fin en rouge, et la trajectoire du centre en noir. (Crédits University of California Santa Cruz)

 
Les tourbillons en se déplaçant transportent diverses choses dans les océans, dont la chaleur et les nutriments. Depuis quelques années des techniques mathématiques permettent de les repérer et de les suivre dans les données océanographiques satellitaires, comme les hauteurs de mer.

Le golfe d'Alaska est une région où les tourbillons naissent dans des zones bien précises (dont ils portent le nom ensuite), et se déplacent vers l'ouest et/ou le nord, en suivant un trajet parallèle au plateau continental. Plusieurs tourbillons chauds sont ainsi présents à tout moment dans ce golfe. Ces tourbillons se forment sur ou près du plateau continental. D'un diamètre de 80 à 200 km, ils peuvent s'étendre à des profondeurs de 1500 m ou plus. L'eau de leur centre est en général moins salée, plus chaude et plus riche en fer que le milieu ambient.

L'altimétrie permet ainsi de détecter et suivre de telles structures océaniques. Une meilleure compréhension de ces tourbillons, de leur naissance et déplacement, devrait permettre de mieux connaître l'océan. Leur rôle dans le transport du fer depuis le plateau continental vers le milieu des basins, améliorant ainsi la productivité biologique de l'océan au large des côtes, est un champ d'étude en plein développement.

Localisation des tourbillons et de leurs trajectoires par un programme automatisé. Les triangles noirs marquent la première détection, les rouges la dernière, avec les points bleus entre (les étoiles bleues sont les deux tourbillons mentionnés plus haut, les vertes ceux issus de la zone de génération de tourbillons la plus au nord-ouest). Deux groupes de points de départ peuvent être détectés : un au large du plateau continental, dans le sud-est du golfe (région de formation "Haïda"), l'autre au nord-est (région de formation "Sitka"). Les tourbillons d'Haïda se propage vers le nord-ouest le long du plateau, ou souvent plein ouest, vers le centre du golfe. La plupart des tourbillons de Sitka suivent le plateau continental. Il n'y a pratiquement aucun tourbillon au centre-ouest du golfe d'Alaska, ce qui peut être dû à la présence d'une chaîne de monts sous-marin qui le traverse. (Crédits University of California Santa Cruz)

Voir aussi :

Autres sites sur ce thème :

Références:

  •  Rovegno, P. S., C. A. Edwards, and K. W. Bruland (2009), Observations of a Kenai Eddy and a Sitka Eddy in the Northern Gulf of Alaska, J. Geophys. Res., 114, C11012, doi:10.1029/2009JC005451.

  • Henson, S. A., and A. C. Thomas (2008), A census of oceanic anticyclonic eddies in the Gulf of Alaska, Deep Sea Res. I, 55, 163– 176.