"Des courants agités", avec dix ans de plus

Image du mois - février 2011

Ecart-type des anomalies de hauteur de mer sur toute la période janvier 1993- mars 2010. Les zones en rouge sont celles où la hauteur de mer varie le plus (Crédits Cnes/CLS)

En juin 2000, nous avions déjà publié une carte très semblable, montrant l'écart-type des anomalies de hauteur de mer, autrement dit, la carte de ce qui varie le plus en hauteur dans les océans. Aujourd'hui, avec dix ans de données altimétriques en plus pour calculer cette carte, que voyons-nous ?

A première vue, la même chose ! les grands courants sont toujours les zones les plus changeantes de l'océan : le Gulf Stream, le Kuroshio, les courants des Aiguilles, circumpolaire Antarctique, le Loop current... sont fidèles au poste. Le quasi-anneaux à l'est des côtes de l'Argentine (zone de Zapiola), est également là, ainsi qu'une structure près de la Somalie. Quelques différences sont cependant notables même à l'échelle globale : par exemple près du nord de l'Australie, que ce soit dans l'océan Indien ou Pacifique (peut-être en lien avec El Niño-Oscillation Australe et/ou le Dipôle de l'océan Indien). Des structures sont plus précisément définies. Des problèmes près des côtes ont été aussi retirés grâce aux améliorations des traitements, etc.

Avec des séries continues de données altimétriques de plus en plus longues, nous avons une meilleure vue de l'océan et de sa variabilité. avec les prochains satellites prévus (Saral, Jason-3), nous devrions nous rapprocher encore de durées considérées comme "climatologiques" (environ 30 ans).

Voir aussi :