La Niña sème les catastrophes à son tour

Image du mois - janvier 2011

Anomalies de haureur de mer fin septembre 2010 et mi-janvier 2011. Les hauteur de mer plus basses que la normale près des côtes d'Amériques du Sud sont la signature classique du phénomène La Niña. De l'autre côté du Pacifique, les hauteurs de mer sont plus hautes que la normales près de l'Indonésie et du nord de l'Australie, où d'importantes inondations sont à déplorer (voir l'animation juillet 2010-janvier 2011(mp4, 1 Mo))

 

Sections en température dans le Pacifique Tropical pour janvier 2010 (fin d'un El Niño) et janvier 2011 (La Niña). Les températures plus chaudes sur une profondeur non négligeable à l'Est du bassin sont clairement visibles sur la figure du haut (phase El Niño), tandis que la figure du bas montre des eaux froides de profondeurs presque à la surface (phase La Niña) (Credits TAO project office/PMEL/NOAA)

La Niña n'est pas plus douce que son frère... L'an dernier un quasi-El Niño jetait ses derniers feux à cette période de l'année. Maintenant, un La Niña sème les catastrophes notamment sur les côtes Est du Pacifique Equatorial, et risque fort de durer  jusqu'au printemps. Des inondations majeures sont notamment à déplorer dans l'état australien du Queensland, mais ces phénomènes touchent toute la région.

Le premier "La Niña" observé par altimétrie l'a été par Geosat en 1988. Ensuite il aura fallu attendre 1995 pour que Topex/Poseidon et ERS-1 en voit un autre. Depuis (depuis 1992, en fait), de tels phénomènes sont surveillés en permanence par altimétrie ainsi que par une grande variété d'autres techniques, y compris le réseau "TAO" dont les bouées ancrées émaillent le Pacifique Tropical. Grâce à tout ceci, la compréhension de La Niña et d'El Niño s'améliore, ainsi que les capacités de prévisions et d'alertes.

Les prochains satellites altimétriques continueront à améliorer tant notre connaissance que nos capacités d'alerte, afin de diminuer l'impact de ces deux "enfants" du climat.

 

 

Voir aussi:

Autres sites sur ce thème :