Vents et courants autour de l'Inde

Image du mois - décembre 2012

Moyenne par mois des anomalies de hauteur de mer sur la période 1993-2011, et vents moyens issus du modèle ECMWF. En juillet, août et septembre (mousson d'été) on observe une remontée d'eau profondes (upwelling), corrélée aux vents côtiers. En novembre et décembre (mousson d'hiver), les eaux côtières au contraire plongent (downwelling). (Crédits Oregon State University)
Mean monthly surface chlorophyll fields from SeaWiFS. The Indian coasts are richer in chlorophyll with the upwelling in August (top) than with the downwelling in December (bottom) (Credits Oregon State University)

L'Inde a un climat fortement influencé par l'océan Indien. La connaissance des courants (en particulier côtiers), leur intensité, direction, comment ils sont générés (et quand) est d'une grande importance pour tout le pays.
Des remontées d'eaux froides (upwelling) se déroulent le long de la côte sud-ouest de l'Inde en mai-septembre, comme on le voit sur les mesures satellites de hauteur de mer (plus basse que la moyenne) ou de contenu en chlorophylle (plus fort) en août, au contraire de décembre.

L'utilisation des vingt ans de données altimétriques avec des vents modélisés (ECMWF) indique que les vents locaux le long de l'ouest de l'Inde sont corrélés avec les faibles anomalies de hauteur de mer (SLA) correspondant à l'upwelling dans le courant côtier ouest-indien. Ceci suggère que les vents locaux sont plus important que les vents plus distants pour cet upwelling. Au contraire, les plongées d'eaux (downwelling) qui se développent dans cette région en novembre-décembre (phénomène que l'on voit à travers les anomalies élevées de hauteur de mer), ne sont pas corrélées aux vents locaux, mais bien à ceux qui naissent au niveau du golfe du Bengale ou de l'équateur, ce que de précédentes études montraient déjà. L'utilisation d'une longue série de données (près de vingt ans) consolide ces conclusions.

La continuité de la série de mesures altimétriques permet ainsi une meilleure compréhension des océans, et donc potentiellement une meilleure prévision, notamment autour de l'Inde. Le lancement du satellite franco-indien Saral permettra de poursuivre cette série.

Voir aussi :

Références

  • Dhage, L., T. Strub, T. Durland, R. Matano, Y. K. Somayajulu, 2012. A 20-Year satellite climatology of ocean circulation in the Northern Indian Ocean. Procedings of the 20-Years of Progress in Radar Altimetry Symposium, Venice, Italy. 
  • Rao, R.R., Girish Kumar, M.S., Ravichandran, M., Rao, A.R., Gopalakrishna, V.V. and Thadathil, P. (2010), Interannual variability of Kelvin wave propagation in the wave guides of the equatorial Indian Ocean, the coastal Bay of Bengal and the southeastern Arabian Sea during 1993-2006, Deep-Sea Res (114), I:57, 1-13