Front sub-polaire en mouvement

Image du mois - juillet 2012

Moyenne annuelle de la ligne de contour 0 de la topographie dynamique absolue, sur deux périodes : 1993-2000 (à gauche), 2001-2010 (à droite). Jusqu'à la dorsale médio-atlantique, le Gulf Stream est plus ou moins guidé par la bathymétrie, et du coup son trajet varie peu. Après cette dorsale, cependant, des variations peuvent être observées. Les plus importantes pour les deux grandes périodes d'étude se situent sur les bords est. Durant la première période, le front sub-polaire nord-atlantique touche les côtes plus au sud (golfe de Gascogne, Bretagne, sud des îles brittaniques) que durant la seconde (totalité des îles brittaniques, Norvège...)
(Courtesy L. Chafik, Stockholm University)
 

La façon dont les fronts principaux des courants se décalent est une information obtenue grâce aux mesures s'étendant sur de longues périodes. Avec près de 20 ans de données altimétriques, de tels déplacements commencent à ressortir d'études de plus en plus nombreuses, à être corrélées avec d'autres variations, tant océaniques qu'atmosphériques (ou les deux).

L'Atlantique Nord est une zone-clé dans la circulation océanique globale, sous l'influence d'interactions océan-atmosphère complexes. L'impact de l'Oscillation de l'Atlantique nord est en particulier noté. Il semble qu'elle participe aux décalages de la position du front sub-polaire nord atlantique, comme le montre celui de la dernière décennie, corrélé aux phases neutres-négatives de l'Oscillation de l'Atlantique nord. Des prévisions laissent supposer que ce front pourrait se décaler encore plus au nord, se liant avec l'océan Arctique.
Plus d'observations en continu sont nécessaire pour suivre ce phénomène dans les prochaines années, observations qui seront possible grâce aux prochains satellites altimétriques.

 

Voir aussi :

Autres sites sur ce thème :