Les glaces de l'Antarctique s'amincissent

Image du mois - juin 2012

Variations de hauteur mesurées par l'altimètre d'Envisat entre sept. 2002 et oct. 2010. La plupart des variations d'altitude se situe entre -15 et +15 cm/an et elles sont souvent imputables aux variations inter-annuelles des conditions météorologiques (accumulation de neige, tassement du manteau neigeux...). Plus près des côtes en revanche, on observe des glaciers qui perdent jusqu'à plusieurs mètres d'épaisseur par an, surtout en Antarctique de l'Ouest. (trait noir : glacier de Pine Island, voir ci-dessous) (Crédits LEGOS)
Variations de hauteur du glacier de Pine Island entre 2004 et 2003, mesurées par l'altimètre d'Envisat. Cliquez pour voir l'animation sur les variations de hauteur d'une année sur l'autre entre 200-2003 et 2010-2009 (Crédits LEGOS)

L'Antarctique est le plus grand réservoir d'eau douce de la planète, stockant environ 70% de celle-ci. Il joue aussi un role actif dans le climat, et peut contribuer de façon significative à la montée du niveau des mers par sa fonte. Le comportement des glaciers est très contrasté selon les différentes régions du continent austral.

Envisat a survolé les deux pôles de Septembre 2002 à Octobre 2010 sur une orbite répétitive. Chaque trace au sol a été observée environ 85 fois au cours de la mission. Le jeu de données produit par l'altimètre a été traité le long de la trace (contrairement aux études habituelles qui n'utilisent les mesures qu'aux points de croisement). Ce mode de traitement fournit des séries temporelles avec une meilleure résolution spatiale qui permet d'observer plus précisément les glaciers côtiers, en particulier en Antarctique. Ces traitements montrent que, en Antarctique de l'Ouest, la petite partie du continent qui est tournée vers le Pacifique, on observe l'amincissement de certains glaciers qui perdent jusqu'à plusieurs mètres d'épaisseur par an. Les glaciers qui se jettent dans la mer d'Amundsen subissent même une accélération de cet amincissement qui est observable par l'altimètre. En Antarctique de l'Est, certains glaciers perdent aussi de l'épaisseur mais on n'observe aucune accélération significative de ce phénomène.

La mission Envisat est maintenant terminée, mais d'autres satellites altimétriques prennent le relais pour la mesure des glaces : Cryosat, dont c'est l'objectif principal, mais aussi bientôt Saral, qui sera sur la même orbite qu'Envisat.

Voir aussi :

Références :

  • Flament, T. and F. Rémy (2012): Dynamic thinning of Antarctic glaciers from along-track repeat radar altimetry, Journal of Glaciology (accepted)