Plus de tourbillons s'échappent du courant des Aiguilles

Image du mois - octobre 2012

Tendance des variations sur dix ans de l'énergie cinétique tourbillonnaire (calculée sur la période 1993-2009). Le détachement de tourbillon du courant des Aiguilles et de sa rétroflection semble s'être accéléré. (Crédits Nansen-Tutu Centre for Marine Environmental Research et University of Cape Town)

Le courant des Aiguilles est l'un des courants les plus importants. En particulier parce que la "rétroflection" du courant génèrent un flux d'eaux chaudes et salées entre l'océan Indien à l'océan Atlantique, généralement sous forme des "anneaux des Aiguilles" (tourbillons). Ce flot est reconnu comme un élément clé dans le climat. Des liens entre des changements dans ce flot et les épisodes de glaciation/déglaciation ont été démontrés.Une étude utilisant des données altimétriques montre que la variabilité mésoéchelle du système des Aiguilles, en particulier dans le canal du Mozambique et au sud de Madagascar s'est intensifiée. Le détachement des tourbillons du courant principal vers l'Atlantique s'est accéléré, ce qui pourrait être lié à un mécanisme de compensation de la décélération de la cellule de circulation méridionale, associée à une salinité moindre de l'océan Atlantique Nord.

Voir aussi:

Autres sites web sur ce thème:

Références

  • B.C. Backeberg, P. Penven, M. Rouault, 2012. Impact of intensified Indian Ocean winds on mesoscale variability in the Agulhas system, Nature Climate Change, 2, 608–612, doi:10.1038/nclimate1587