Est-ce la mer qui descend ou la terre qui monte ?

Image du mois - juin 2013

Mouvements verticaux mesurés par Doris (en haut, crédits IDS) pour la balise de Thulé (Groenland). En bas à gauche, la fonte des glaces calculée à partir des mesures gravimétriques du satellite Grace (Crédits JPL/Université du Colorado). En bas à droit, mesures d'un marégraphe sur le même site que la balise Doris (Crédits CLS/Cnes). La balise Doris montre un mouvement vertical vers le haut, tandis que le marégraphe semble montrer un niveau de la mer qui baisse. Les mesures GPS au même endroit confirment celles de Doris : Thulé, situé au nord-ouest du Groenland, est dans une zone de fonte des glaciers. Le poids de la glace ne pesant plus sur le sol, celui-ci monte, entrainant le marégraphe avec lui. 

 

Les marégraphes sont utilisés pour mesurer les variations du niveau des mers sur le siècle passé (voire un peu plus à quelques endroits). Cependant, ils sont fixés sur les terres, et donc mesurent autant les variations verticales du sol que celles de la mer. A certains endroits, cependant, des marégraphes sont très proches de stations Doris. Le système Doris est utilisé pour mesurer l'altitude des satellites altimétriques. C'est aussi un système de localisation très précise, qui permet de mesurer de légers mouvements du sol sur lequel la station est construite.

Thulé, au nord-ouest du Groenland a à la fois une station Doris et un marégraphe. La station Doris montre une augmentation de près d'un centimètre par an sur les dix dernières années (+9.73 mm/an), tandis que le marégraphe enregistre une baisse du même ordre (-9.84 mm/an). Mais la station Doris mesure ses propres mouvements (ceux du sol), tandis que le marégraphe mesure les variations du niveau de la mer par rapport au marégraphe, qui lui-même "bouge" avec le sol. La combinaison des deux informations nous indique qu'il s'agit ici d'un mouvement du sol seul. La croûte terrestre monte, probablement suite à la fonte des glaciers dans cette région du Groenland, qui libèrent le sol d'un poids énorme. Les mesures du satellite gravimétriques Grace confirment cette interprétation, ainsi que des résultats GPS au même point.

Doris est un des systèmes utilisés pour mieux connaître les mouvements des terres, qu'ils soient verticaux comme ici, mais aussi horizontaux (par exemple les déplacements des plaques tectoniques). Combiner ses mesures avec d'autres techniques permet de mieux comprendre notre planète.