En tournant autour du tourbillon des Lofoten

Image du mois - juin 2016

Moyennes mensuelles sur neuf mois de la topographie dynamique absolue dans l'ouest du bassin des Lofoten. La différence de couleur est due aux variations saisonnières. Chaque carte a un maximum vers 70°N 3°E. Chacune des positions moyennes du tourbillon des Lofoten telle que repérée par le flotteur RAFOS est indiquée par le point vert. Le contour bathymétrique est l'isobath 3250 m, où le tourbillon semble piégé. (Crédits IMR / NOAA/NESDIS)
Carte des mers nordiques montrant les deux principaux chemins parcourus par les eaux chaudes atlantiques (flèches noires), la bathymétrie (contours bleus, espacés de 500 m), la topographie dynamique moyenne (couleur) et la salinité à 300 m d'après le World Ocean Atlas 2013 haute résolution (contours noirs). Les mers nordiques incluent la mer de Norvège avec ses deux sous-bassins, le bassin norvégien et le bassin des Lofoten, avec l'extension horizontale des eaux atlantiques. Le bassin des Lofoten devient plus profond d'est en ouest, et dépasse les 3000 m dans la moitié ouest. Le tourbillon des Lofoten stationne dans les parties les plus profondes du bassin. (Crédits IMR / NAA/NESDIS)

Le bassin des Lofoten, dans les mers nordiques, est une composante cruciale de la circulation thermohaline atlantique. Il est nourri en eaux chaudes et salées de l'Atlantique Nord par la branche intérieure du courant de Norvège. Cette branche devient instable quand la bathymétrie montre un escarpement très raide au large des îles Lofoten. Ceci conduit à une libération fréquente de tourbillons anticycloniques qui dérivent alors vers l'ouest, vers l'intérieur du bassin des Lofoten, où ils aident à maintenir la structure profonde des eaux atlantiques. Ces tourbillons alimentent un fort tourbillon anticyclonique stationné à demeure dans la partie la plus profonde du bassin.

Le tourbillon des Lofoten se déplace dans une région très limitée. Cinq campagne de surveillance de ce tourbillons ont révélé une structure cohérente avec un coeur en rotation anticyclonique. Les neuf premiers mois de la trajectoire d'un flotteur sous-marin, quand il était piégé dans le tourbillon, révèle une rotation stable sans perturbation du mouvement orbital. Ceci indique que ce coeur reste assez stable, pratiquement immunisé ou isolé des interactions avec les eaux environnantes.

Les données hydrographiques historiques, ainsi que l'altimétrie révèlent maintenant que le tourbillon des Lofoten est une structure permanente stable qui existe sans doute depuis des millénaires. Il joue ainsi, malgré une taille modeste, un rôle clé dans la circulation des mers nordiques.

L'altimétrie permet maintenant de travailler sur près de 25 ans. Avec des comparaisons in situ, et de telles surveillances à long terme, les structures océaniques sont de mieux en mieux connues et comprises. Jason-3 et Sentinel-3 continuent maintenant la surveillance ininterrompue des océans, et de nouveaux résultats en sortiront.

Voir aussi :

Références:

    • H. Søiland, L. Chafik, T. Rossby, 2016: On the long-term stability of the Lofoten Basin Eddy, submitted to J. Geophys. Res.