Un typhon vu par satelllites

Image du mois - octobre 2016

Hauteurs significatives de vagues dérivées de l'altimétrie (mesures Saral) le 27 août 2016. A droite, images SAR de Sentinel-1 sur la même zone. Le typhon Lionrock a un impact sur les deux types de mesures. (Crédits Cnes/CLS)


Typhon est le nom que l'on donne aux cyclones dans le Pacifique nord. Leur genèse et conséquences sont celles de n'importe quel cyclone : hautes vagues, forts vents et dommages considérables sur les terres. Ils peuvent être détectés et suivis par un large panel de moyens spatiaux. Si les techniques optiques (utilisant la partie visible du spectre électromagnétique) voit essentiellement le sommet des nuages, les radars peuvent, eux, mesurer au niveau de la mer. Soit en imageant la rugosité de la surface (Radar à Synthèse d'Ouverture, SAR), soit le temps aller-retour de l'écho s'étant réfléchi sur la surface (altimétrie)

De telles mesures ne sont pas faites en continu sur la même zone, mais en les intégrant dans des modèles météorologiques, y compris des modèles de vagues (cf Les données de vagues Jason-3 assimilées dans le modèle opérationnel de Météo France), une vue réellement globale, ainsi que des prévisions sont possibles.

Voir aussi :

Autre site sur ce thème :