Doris mesure les déplacements des plaques tectoniques

Image du mois - octobre 2017

Mouvements horizontaux de stations Doris, reflétant les déplacements des plaques tectoniques. Certains dépassent les 5 cm/an (Crédits Cnes/CLS/IDS)

L'idée que les continents de la Terre pourraient se déplacer a été mentionnée au XIXe siècle (par A. von Humboldt, entre autres), et formalisée par A. Wegener au début du XXe siècle. Aujourd'hui ce n'est plus "juste" une idée avec des preuves indirectes comme la constatation que les contours des continents s'imbriquent, mais un phénomène qui est mesuré quotidiennement et continuellement par un certain nombre d'instruments sur toute la surface de la Terre.

Doris, entre autre système, fait un tel suivi depuis 27 ans. Doris dispose d'une cinquantaine de stations sur l'ensemble de la surface de la Terre, utilisées pour suivre les satellites sur leurs orbites (principalement des satellites altimétriques qui ont tous embarqué un instrument Doris depuis 2002 -- et depuis 1992 pour la série T/P-Jason). Il fait partie intégrante du système de référence terrestre international, qui fournit un géoréférencement précis à tous les systèmes qui en ont besoin - GPS, etc.

Doris sera lancé sur les prochains Sentinel-3 (B, C & D), certains des prochains HY-2 (C, D et E), Jason-CS / Sentinel-6 (A & B) et bien sûr sur SWOT. Le système devrait donc se continuer et se développer dans la prochaine décennie et plus encore.

 

Voir aussi :

Autres sites sur ce thème :

Références :

  • Moreaux, G.; Lemoine, F.G.; Capdeville, H.; Kuzin, S.; Otten, M.; Štěpánek, P.; Willis, P.; Ferrage, P., 2016. The International DORIS Service contribution to the 2014 realization of the International Terrestrial Reference Frame, in DORIS Special Issue: Scientific Applications of DORIS in Space Geodesy, F. Lemoine and E.J.O. Schrama (Eds.), ADVANCES IN SPACE RESEARCH, 58(12):2479-2504, DOI: 10.1016/j.asr.2015.12.021