Crue éclair à l'embouchure du Têt

Image du mois - mars 2018

Sorties du modèle haute résolution Symphony, prenant en compte différents paramètres. A gauche, l'impact des vagues à la côte. Au milieu, une erreur de 20 cm sur le niveau de la mer, à droite un débit de la rivière fort (ainsi que le banc de sable à l'embouchure). La station balnéaire de Canet en Roussillon est plus ou moins touchée selon les paramètres inclus dans le modèle (Crédits Laboratoire d'Aérologie Toulouse)

 

 

Modèle en Méditerranée occidentale à 1/12° de résolution aux frontières ouvertes, à 400 m sur le plateau du golfe du Lion, utilisé pour imbriquer le modèle haute résolution (Crédits Laboratoire d'Aérologie Toulouse)
Grille à résolution variable pour le modèle haute résolution utilisé tant pour la rivière (y compris les zones inondables environnantes, jusqu'à 2 km à l'intérieur des terres) que pour la Mer (10 km au large) (Crédits Laboratoire d'Aérologie Toulouse)

Sur la côte française du Roussillon (à l'ouest du Golfe du Lion, au nord de la péninsule Ibérique sur la mer Méditerranée), plusieurs fleuves se jettent dans la mer. Ces fleuves (l'Agly, la Têt et Tech) proviennent des Pyrénées et connaissent des crues soudaines lors des tempêtes hivernales mais aussi des orages d'été. Pendant les tempêtes hivernales, cependant, il peut aussi y avoir des vagues hautes, des basses pressions et des vents forts qui s'ajoutent au phénomène.
La modélisation de tous ces phénomènes à l'embouchure des cours d'eau est importante pour atténuer les effets, construire des infrastructures appropriées et tenir les habitants informés.

Avec Swot, les mesures altimétriques utilisées pour la modélisation seront plus côtières, et incluront un grand nombre de rivières et fleuves, avec une plus haute résolution et plus de mesures. La plupart du temps, probablement, même ce satellite ne permettra pas de voir les crues éclairs et leurs effets immédiats quand elles se produiront, mais il aidera à mieux comprendre et prévoir leur propagation et leurs impacts sur les berges, les embouchures et les côtes avoisinantes.

Voir aussi :

Référence :

  • Michaud H., Marsaleix P., Leredde Y., Estournel C., Bourrin F., Lyard F., Mayet C., Ardhuin F., 2012. Three-dimensional modelling of wave-induced current from the surf zone to the inner shelf. Ocean Science, 8, 657-681, http://dx.doi.org/10.5194/os-8-657-2012