La puissance des vagues en augmentation

Image du mois - juillet 2019

Tendance spatiale (variation annuelle en pourcentage) de la puissance moyenne des vagues de 1985 à 2008 (période avec données satellitaires sur les vagues). Les zones hachurées représentent les points qui sont statistiquement significatifs à un niveau de confiance de 95 %. (Crédits IH Cantabria)
Tendance spatiale (variation annuelle en pourcentage) de la puissance moyenne des vagues de 1985 à 2008 (période avec données satellitaires sur les vagues). Les zones hachurées représentent les points qui sont statistiquement significatifs à un niveau de confiance de 95 %. (Crédits IH Cantabria)

Les vagues affectent la navigation, les infrastructures côtières, etc. La détermination des tendances mondiales qui les affectent est donc importante. La puissance des vagues traduit le transport d'énergie transférée du vent aux mouvements de la surface de la mer. Elle prend en compte à la fois les hauteurs et les périodes des vagues et peut ainsi caractériser le comportement global à long terme. Les mesures altimétriques par satellite effectuées de 1985 à 2008 révèlent des augmentations de 0,25 % par année pour le 90e percentile de hauteur de vague, et de 0,50 % par année pour le 99e percentile dans les deux hémisphères, c'est-à-dire que les augmentations ont été plus importantes pour les valeurs extrêmes que moyennes. Les périodes des vagues ont également augmenté et leur direction a changé, par exemple dans l'océan Austral et dans l'Atlantique Nord.
Une étude montre que cette puissance des vagues, calculée en combinant les hauteurs de vagues significatives de l'altimétrie satellitaire et les résultats de modèles (validés par des mesures de bouées) a augmenté globalement de 2,3% par an depuis 1994, et également par bassin océanique. À l'aide de modèles historiques et de recontruction de séries temporelles, on estime que l'augmentation a été de 0,4 % par année en moyenne depuis 1948. Cette augmentation s'est produite en association avec le réchauffement de la haute mer, une conséquence du réchauffement planétaire anthropique, qui modifie le climat des vagues mondiales et les rend plus fortes.

L'altimétrie par satellite mesure en continu la hauteur de la surface de la mer, mais aussi les vagues et les vents depuis plus de 25 ans maintenant, avec également les satellites antérieurs qui fournissaient ces données. Jason-CS/Sentinel-6 et la constellation des Sentinel-3 poursuivront cette surveillance au cours de la prochaine décennie. De plus, CFOSat, dont les données seront bientôt disponibles, est en mesure de mesurer à la fois la hauteur et la période des vagues.

Voir aussi :

Références :

  • Borja G. Reguero, Iñigo J. Losada & Fernando J. Méndez , A recent increase in global wave power as a consequence of oceanic warming, Nature Communications, volume 10, 205 (2019) https://doi.org/10.1038/s41467-018-08066-0