Glace : calottes polaires et glaces de mer

Credits Cnes/ Mira Productions
Topographic maps of Antarctica

Les mesures altimétriques peuvent aussi être utilisées pour déterminer l'épaisseur de glace ou la topographie d'un glacier. La distribution et l'étendue des glaces sont des indices majeurs du changement climatique global : la glace, incluant les glaces de mer, joue un rôle climatique prépondérant compte tenu d'un mécanisme de rétroaction important dû à leur fort albédo. Les glaces continentales représentent pour la plupart d'immenses réservoirs d'eau douce (77% de l'eau douce terrestre est contenue au Groenland et en Antarctique), et à ce titre, pourraient contribuer à l'élévation du niveau moyen.

La cryosphère joue un rôle important dans la modération du climat mondial. Alors qu'il semble que les calottes polaires soient relativement stables, des observations montrent de rapides changements pouvant affaiblir la calotte polaire, aux endroits où la glace atteint l'océan.

L'altimétrie est un des outils les plus puissants pour l'observation des glaces de mer et des calottes polaires. Concernant la glace de mer, l'altimétrie représente un moyen exclusif pour mesurer son épaisseur. Les satellites altimètres, au moins pour ceux qui atteignent les hautes latitudes, peuvent aussi mesurer la topographie des calottes polaires. De plus, les altimètres donnent accès à d'autres paramètres tels que le coefficient de rétrodiffusion et le profil de la forme d'onde, informations utiles à la rugosité de surface et aux caractéristiques du manteau neigeux comme la stratification et la taille du grain. Ces paramètres sont corrélés à des quantités inconnues affectant le climat, tels que le taux d'accumulation de neige ou l'accrétion de neige causée par le vent.