Marées autour du monde

L'amplitude, la période des marées et la propagation des ondes qu'elles engendrent ne sont pas homogènes sur le globe. Ces paramètres varient d'un endroit à l'autre en fonction de paramètres complexes (bathymétrie, découpage géométrique du littoral, forces de Coriolis).
La décomposition de la marée en ondes sinusoïdales révèle l'existence de périodes différentes de la journée et de la demi-journée, par exemple 6 heures (onde M4). Selon les zones, certaines de ces ondes ne peuvent pas être négligées. 

 

Comparaison entre marées semi-diurnes et diurnes dans le monde. Les zones en bleu/violet correspondent à des marées diurnes dominantes, alors que les zones en jaune/rouge sont semi-diurnes. (Crédits CLS /Legos).

 

Atlantic Ocean

 

La marée dans l'Atlantique Nord

ERROR: Content Element with uid "2928" and type "multimedia" has no rendering definition!

La principale composante semi-diurne de la marée (onde M2, voir Des prévisions de plus en plus fiables), est dominante dans l'Atlantique Nord. On observe des régions d'amplification de la marée où le marnage (différence de hauteur entre une basse mer et une pleine mer successives) atteint des valeurs importantes, en particulier près des côtes de l'Atlantique Nord. On observe également des régions de très faible amplitude, ainsi que des points de marnage nul, autour desquels " tourne " la marée. La carte de phase permet de repérer dans quel sens, et à quelle vitesse elle se propage, la phase de l'onde passant de 0° à 360° durant sa période (12h25' dans le cas de M2).

Mediterranean Sea

 Grandes et petites marées en Méditerranée

La Méditerranée est plus connue pour la faiblesse de ses marées que pour leur intensité. Pourtant, à l'encontre des idées reçues, ces marées existent bel et bien et engendrent en moyenne des variations de 40 cm, mais qui sont souvent masquées par les conditions atmosphériques. En effet un vent contraire ou, surtout, une pression atmosphérique plus forte que la moyenne réduisent l'effet des marées, allant jusqu'à les rendre invisibles.

On observe ainsi des régions d'amplification de la marée où le marnage (différence de hauteur entre une basse mer et une pleine mer successives) atteint des valeurs importantes, de près de 2 mètres dans le Golfe de Gabès (Tunisie). On observe également des régions de très faible amplitude correspondant à des points amphidromiques (points de marnage nul) autour desquels tourne la marée, comme en mer Adriatique et au sud de la Sicile. L'influence de l'Atlantique se fait sentir aux abords du détroit de Gibraltar, mais s'atténue rapidement plus à l'est du détroit.

 

Amplitude de la marée lunaire principale M2 en Méditerranée prédites par le modèle CEFMO (release 2000). (Crédits Legos).