Ondes internes de marée

Les ondes internes de marées sont créées par le relief du fond des océans. elles se propagent aux interfaces entre les couches océaniques. Comme pour l'altimétrie classique, les marées sont pour Swot à la fois un objet d'étude et une correction à retirer. L'orbite de la mission a été choisie pour éviter l'aliasing des principales composantes de la marées, et l'observation régulières permettra de discriminer celles-ci sur les 3 ans de la mission. La capacité 2D de Swot ainsi que sa haute résolution fournira également une cartographie des ondes internes.

Le signal des ondes internes de marées peut s'élever à quelques centimères en certains endroits. A ce jour, l'approche la plus précise pour calculer les champs de hauteur de mers dus aux ondes internes de marées cohérentes est quasi-empirique. Mais pour Swot, ce phénomène sera d'une grande importance, car du fait de sa haute résolution, on s'attend à ce que ses mesures aident à cartographier les ondes internes cohérentes de marée globalement. Dans le même temps, retirer ces ondes en certains endroits sera nécessaires avant d'utiliser les données pour étudier autre chose que les marées (tourbillons méso- et sub-mésoéchelle, par exemple).
Comme pour les corrections de marée barotrope, une série d'algorithmes de correction d'ondes de marée internes sont en cours de développement, et seront intercomparés. De tels efforts aboutiront probablement aussi à des idées utiles pour incorporer des données Swot dans ce type de modèles.
Cependant, une part notable de la variance de la hauteur de mer due aux ondes internes de marées est incohérente. Des études sont nécessaires pour comprendre dans quelle mesure les marées en pleine océan restent suffisament cohérentes dans le temps pour rester prévisibles.

Dissipation de l'onde M2 de marée (W/m2) (Lyard et al, 2006) (Crédits Legos)
Signaux altimétriques le long de la trace T/P 249 : anomalie de hauteur de mer de l'onde M2 extraite par analyse harmonique (en haut), amplitude et phase des composantes sud et nord (milieu) et relief du fond sous la trace (en bas) (Zhao and Aldorf, 2009) (Crédits APL)

Plus d'information

  • White paper : Tides and the SWOT mission: Transition from Science Definition Team to Science Team, Brian K. Arbic et al., Jan. 2015 (pdf)
  • Lyard, F., Lefevre, F., Letellier, T., and Francis, O., 2006. Modelling the global ocean tides: modern insights from FES2004. Ocean Dynamics, 56:394–415, doi:10.1007/s10236-006-0086-x.
  • Shriver, J. F., J. G. Richman, and B. K. Arbic, 2014: How stationary are the internal tides in a high-resolution global ocean circulation model?, J. Geophys. Res. Oceans,119, 2769–2787,doi:10.1002/2013JC009423.
  • Zhao, Z. and M. H. Alford 2009: New Altimetric Estimates of Mode-1 M2 Internal Tides in the Central North Pacific Ocean. J. Phys. Oceanogr.  39, 1669–1684, DOI: 10.1175/2009JPO3922.1