Elévation du niveau moyen des mers et effet de serre

Tous les indices le prouvent : le niveau moyen global des océans est en hausse. Cette élévation du niveau de la mer est une importante conséquence du réchauffement climatique observé depuis quelques décennies, lui-même en relation avec l'activité anthropique et l'augmentation de la concentration des gaz à effet de serre dans l'atmosphère terrestre. Ces variations de niveau ont des conséquences humaines, écologiques, et économiques non négligeables, qu'il faut anticiper par des politiques mondiales appropriées.

Le réchauffement climatique repose sur un mécanisme qui peut être décrit simplement : l'augmentation de la teneur atmosphérique des gaz à effet de serre (dioxyde de carbone, méthane, vapeur d'eau) empêche le sol de la Terre, chauffé par le Soleil, de perdre librement son énergie par rayonnement infrarouge direct vers l'espace. Ce rayonnement est absorbé par l'atmosphère et partiellement réémis vers le sol.

Les premières mesures du niveau de la mer datent du 18ème siècle, et sont issues de la surveillance des marées. Grâce à la couverture globale des satellites altimétriques, on peut surveiller ce qui se passe en pleine mer, et non plus seulement le long des côtes, comme le font les marégraphes. La continuité et la précision des mesures altimétriques permettent même aujourd'hui de mettre en évidence une accélération de l'élévation du niveau moyen à l'échelle globale. Les mesures altimétriques indiquent qu'entre 1993 et 2003, le niveau moyen global de la mer s'est élevé de 3.1 ± 0.7 mm/an. Cependant, rien ne permet encore de faire la part entre tendance réelle ou variations interannuelles de cette élévation. Seules de longues séries de données et qui plus est, parfaitement échantillonnées, permettront de s'affranchir de ces doutes. Les variations du niveau des mers suivent de près les changements de température de l'eau. Comme les satellites ne donnent accès qu'à la température de surface, ce sont d'autres systèmes de mesures (mouillages, systèmes dérivants ...) qui sont mis à contribution pour mesurer en profondeur.

L'élévation du niveau des océans est loin d'être uniforme. On observe des dérives régionales : le niveau monte dans certaines régions océaniques (jusqu'à 20 millimètres par an par endroits), alors que le niveau baisse d'une quantité équivalente à d'autres endroits.

Le climat se réchauffe, la mer monte. Derrière cette évidence, il reste encore difficile de définir, quantifier et anticiper précisément toutes les sources de l'élévation du niveau de la mer. Plusieurs facteurs sont en lice pour expliquer cette élévation : élévation de la température de l'eau (celle-ci se dilatant en chauffant), mais aussi pour une part prédominanteà partir de 2003, la fonte des calottes polaires. Les glaciers de montagne ou encore des sols gelés (pergélisol), la modification de la pluviométrie, l'évaporation ou le ruissellement sont aussi des stocks d'eaux qui participent à l'élévation..

Plus d'information :