L'océan Atlantique et l'effet stérique

Balades en LAS : 22 septembre 2006

Les effets stériques constituent une part importante de la variabilité océanique; ils trouvent leur origine dans les différences de température de l'air entre l'hiver et l'été. Voici par exemple pour l'année 2002 ce qui a pu être observé par le satellite ERS-2:

 

Moyennes mensuelles d'anomalies de hauteur de mer, Atlantique Nord, pour les mois de février 2002 (à gauche) et d'octobre 2002 (au milieu); la carte à droite représente la différence entre les cartes précédentes.
Jeu de données: SSALTO/DUACS near-real time Maps of Sea Level Anomalies ; variable: MSLA Low Resolution ERS-2.
Pour calculer une moyenne mensuelle, ou plus généralement faire des statistiques avec le LAS, choisissez "define variable" dans le menu. Selectionner "average", puis la période temporelle (ici: 30 janvier 2002-27 février 2002 puis 02 octobre 2002-30 octobre 2002) et enfin la zone géographique (20°E-80°W; 0-70°N).
Il est possible de modifier les palettes de couleur dans la partie "output options". Vous pouvez également calculer et visualiser les différences entre les deux moyennes mensuelles en utilisant le menu "compare two" puis l'option "comparison plot".

Il apparaît qu'en octobre, les hauteurs de mer sont plus élevées qu'en février: en fait la seconde carte souligne la dilatation de l'océan résultant des augmentations de températures estivales, tandis que la première carte montre la contraction suite au refroidissement hivernal. Les variations dépassent par endroit les 30 cm.

Utiliser le Live Access Server