Les missions passées

L'altimétrie a été annoncée comme une priorité au Congrès de Williamstown, en 1969.  Les années 70 ont vu le développement de systèmes altimétriques précis, avec Skylab (qui a produit les premières mesures d'ondulations du géoïde marin dû aux caractéristiques du plancher océanique), Geos-3 et Seasat dont les données ont été largement distribuées aux scientifiques du monde entier, posant les bases d'une nouvelle génération de satellites océanographiques. Dans les années 80, seul le satellite Geosat fût lancé et ses données ont d'abord été classées par la marine américaine.

Dans les années 90, Topex/Poséidon, avec l'utilisation de systèmes d'orbitographie et de localistion précise comme Doris, a permis l'observation et le suivi de processus océaniques d'assez faible amplitude. Avec également ERS-1 (et ERS-2 ensuite), l'altimétrie commence à collecter des informations essentielles pour une communauté d'utilisateurs toujours croissante.

La précision de la mesure depuis les premières missions altimétriques est améliorée d'un facteur 4 depuis 1992. (Crédits Cnes).