Jason-1

 

Jason-1 a été lancé le 7 décembre 2001 en même temps que la mission Timed par une fusée Boeing Delta II, depuis la base de Vandenberg, en Californie (États-Unis). Sa durée de vie, annoncée pour 5 ans est déjà dépassée et les capacités optimales du satellite aujourd'hui laissent encore augurer de belles performances.

Toujours dans le cadre d'une coopération réussie entre le Cnes et la Nasa, Jason-1 est le digne successeur de Topex-Poseidon. Jason-1 est un mini-satellite, utilisant une plate-forme multimissions nommée "Proteus". Ses instruments dérivent tous de ceux de Topex/Poseidon mais avec le soucis de limiter leur poids et leur consommation d'énergie. Son orbite inchangée, par rapport à celle de Topex/Poseidon permet une acquisition continue des mesures et ainsi, d'approfondir notre connaissance de nombreux phénomènes océaniques sur le long terme.

Dans un souci de mise à disposition des données en temps très peu différé et la mise en place de l'océanographie opérationnelle, un nouveau concept de contrôle du satellite et de distribution des données ont été développés.

Le succès de la mission est le résultat d'une coopération internationale exemplaire, de la conception à l'exploitation opérationnelle. Reflet de cette diversité, la communauté d'utilisateurs, toujours plus nombreuse, participe de la même manière à la pérennité de cette mission.

Satellite  Jason-1
Lancement  07/12/2001
Fin mission  01/07/2013
Altitude  1336 km
Inclinaison  66 °
Répétitivité  9.9156 jours
Agence  Cnes/Nasa
Objectifs  Mesurer la surface des océans
Lien 

Depuis le lancement du satellite Jason-2 en juin 2008, les satellites Jason-1 & 2  se suivaient à près d'une minute d'intervalle (55 secondes, exactement). À la mi-février 2009 (début du cycle 262), Jason-1 est décalé sur une nouvelle orbite. Il s'insère à mi-chemin entre ses anciennes traces, et retrouve donc la même orbite que celle de la phase tandem de Topex/Poséidon entre 2002 et 2005 mais avec cette fois-ci, un décalage temporel de 5 jours environ. En d'autres mots, les débuts de chaque cycle de Jason-1 et Jason-2 sont décalés de 5 jours. Cette nouvelle configuration de phase tandem est le meilleur compromis pour satisfaire aux besoins des applications temps réel.

Après plusieurs anomalies rencontrées fin février et début mars 2012, Jason-1 est entré en mode survie (chronologie des évènements sur les liens reportés en fin de cette page). Le Cnes et la Nasa, à travers le Joint Steering Group, ont finalement décidé d'une série de manoeuvres pour emmener le satellite sur une nouvelle orbite, une orbite géodésique, à 1324.0 km. Il s'agit d'une orbite dérivante avec un cycle de 406 jours et des sous-cycles de 3,9 - 10,9 - 47,5 et 179.5 jours (voir les détails de ces nouveaux paramètres d'orbite).

Le contact avec le satellite a été perdu le 21 juin 2013. A ce moment là, tous les indicateurs montraient que l'état des instruments étaient nominal, sans aucune anomalie apparente. Malgré plusieurs tentatives pour ré-établir le contact entre le 21 juin et le 1er juillet, côté NASA/JPL et côté Cnes, il fût impossible d'obtenir de réponse de la part du satellite. Jason-1 a été arrêté le 1er juillet 2013 après plus de 11 années d'observations assidues des océans (voir l'annonce officielle de juillet 2013, co-écrite par les équipes Nasa/JPL et Cnes).