Les objectifs de la mission Jason-1

La Terre est-elle en train de se réchauffer ? Comment seront les courants demain ? Quels sont les mécanismes qui font bouger les océans ? Ce sont quelques unes des questions auxquelles Jason-1 doit permettre de répondre.
Jason-1 prend la relève de Topex/Poséidon, en s'appuyant sur l'expérience acquise avec son prédécesseur, tant pour les instruments que pour le traitement des données. Véritable observatoire des océans, il fournit ainsi à une communauté internationale d'utilisateurs des mesures de hauteur et d'état de mer disponibles presque immédiatement.

Océanographie et prévisions océaniques

Prévisions de la circulation océanique et de ses tourbillons en Atlantique nord-est.
(Crédits Shom/CLS)

Les océans et leurs variations sont au cœur de la mission de Jason. Son orbite - identique à celle de Topex/Poséidon - a été choisie de façon à survoler 90% des océans non gelés en 10 jours. La livraison des données en temps réel rend possible, de plus, la mise en place de services de bulletins océaniques comparables à ce qui existe en météorologie.

Climatologie et prévisions climatiques

L'altimétrie apporte des informations essentielles à l'étude du climat et à sa prévision, en particulier dans le cas de phénomènes comme El Niño. La mesure du niveau moyen au millimètre près fournie par Jason-1 est un des éléments permettant de surveiller les changements climatiques.

 Variations du niveau moyen global des océans mesuré par Jason-1. (Crédits CLS/Legos)

Météorologie marine

Jason-1 délivre des données d'état de mer (hauteur des vagues, vitesse du vent) dans un délai de trois heures. Ceci permet de mieux comprendre, et de mieux prévoir, les phénomènes météorologiques au dessus des océans.

Hauteurs de vagues mesurées par Jason-1 en juillet 2007.

Géophysique

Le niveau des océans subit l'influence du champ de gravité de la Terre. La mesure de la topographie de la surface des océans permet donc d'observer la tectonique des plaques, le relief des fonds, les mouvements du manteau terrestre,... En outre, les données altimétriques sont utilisées pour étudier les glaces, les lacs et les fleuves, voire les reliefs des zones désertiques.

La surface moyenne océanique montre essentiellement l'influence du champ de gravité de la Terre sur l'océan.(Crédits Shom/CLS).

Consultez les Applications pour plus de détails

Voir aussi les objectifs scientifiques : Y. Ménard, L.L. Fu, 2000: Jason-1, sur les traces de Topex/Poséidon, Aviso Newsletter, n°7, janvier 2000.