Swot et le suivi des lacs

ERROR: Content Element with uid "12920" and type "media" has no rendering definition!

Le satellite Swot va surveiller la hauteur, la superficie et l’évolution du stock d’eau dans le temps pour des lacs de taille supérieure ou égale à 6 hectares, soit un contour de 250 mètres par 250 mètres. L’objectif est d’aller encore plus loin dans la performance en atteignant une superficie de 100 mètres par 100 mètres.Plus de vingt millions de lacs devraient être observés. Les produits fournis aux utilisateurs seront de deux types :- Le produit single pass, lors d’un passage sur un lac, fournit la superficie, la hauteur d’eau et l’évolution du stock d’eau. Ce faisant, si l’on dispose de la bathymétrie du lac, c’est-à-dire le relief du fonds du lac, on peut alors disposer de la valeur absolue du stock d’eau.- Le produit moyenne par cycle fournit la hauteur et la superficie moyenne d’un lac par cycle de 21 jours. Au cours de ce cycle, un lac peut être observé 1 fois à l’équateur et jusqu’à 12 fois aux hautes latitudes. Dans certains cas, un lac est observé partiellement sur un passage et le complément est obtenu au cours du passage suivant. Dans ce cas, le produit permet une combinaison de la superficie.Ces deux produits permettront le suivi d’un lac au cours du temps. Par exemple, ici, celui d’Issyk Kul au Kirghyzistan. Le lac fait 180 km de long et on pourra surveiller sur l’année l’évolution de la hauteur et de la superficie de l’ensemble du lac.

Le couplage des données, hydrologie continentale et océanographie côtière, donnera une vision d’ensemble du territoire et permettra de valider un modèle du fonctionnement dynamique des eaux des deltas. Et ce faisant, de mieux aménager et d’adapter les activités de l’homme aux réalités du changement climatique en Camargue.