Doris, le géomètre de l'espace

Antenne réceptrice Doris placée sous le satellite. Elle reçoit les signaux émis par le réseau de balises au sol (sa longueur hors tout est de 42 cm). Crédits Mira Productions.

Le système Doris est un système civil français d'orbitographie et de localisation précise. Ce système fonctionne sur le principe de l'effet Doppler entre un réseau de stations terrestres émettrices et des instruments à bord de la charge utile des satellites (antenne, récepteur radio et oscillateur ultra-stable).

Doris est une des techniques mise en oeuvre pour restituer la trajectoire du satellite sur son orbite. Plusieurs de ces techniques sont parfois combinées sur un même satellite : le satellite Jason-1 rassemble ainsi trois systèmes de localisation, Doris, localisation par GPS et par télémétrie laser. Le système Doris répond parfaitement aux spécifications requises pour l'observation des reliefs océaniques et l'ampleur des phénomènes observés : il est aujourd'hui capable de mesurer la position du satellite sur son orbite à 1 cm près. Il est intéressant de comparer cette précision avec celle obtenue au début de l'ère spatiale, où la position du satellite était connue à 20 kilomètres près puis à 20 mètres près dans les années 80. Depuis 1998, le navigateur Diode permet le calcul d'une orbite instantanée.

Le système a été conçu par le Cnes, en collaboration avec l'IGN et le Legos/GRGS. Depuis 2003, dans le cadre d'un service international, l'IDS assure un support au travers des données et produits Doris. Les missions successives depuis Spot 2 et Topex/Poséidon ont largement démontré ses performances.

 

Newsletter de l'IDS (en anglais)

La newsletter est disponible en couleur avec des liens actifs sur le site web de l'IDS.